Offrez-moi un sourire!

En 1999, Mère Rita Zizold a été nommée à la tête de la distribution "Promotion Humaine" par les évêques de Lima, le bureau chargé de promouvoir la dignité humaine. Chaque jour, des cas de jeunes filles violées se présentaient, que ne voulaient pas aider des avocats ou des travailleurs sociaux. 

Un jour, une fille est venue, âgée à peine deux ans et demi avec les sandales toutes pleines de sang parce qu'elle avait été violée par son parrain. Mère Rita a pensé qu'elle devait faire quelque chose pour ces enfants qui n’avaient plus aucun recours. Lors d'une réunion avec ses supérieurs lui demanda la permission de construire un foyer. Certains s’opposèrent à cette idée en raison d’un manque de fonds.
Mère Rita mis alors une Bible sur la table et demanda à un des membres de la réunion de l’ouvrir  à n'importe quelle page. Le désigné ouvrit la Bible et se mit à lire: "Laissez venir à moi les petits enfants, car c’est à eux qu'appartient le royaume des Cieux". Le texte a été considéré comme un signe de la Divine Providence.

Ainsi, en 1999, avec l'aide du Président de l'Institut péruvien du sport qui mit gratuitement à disposition le stade national, Mère Rita fut en mesure d'organiser un événement pour alerter la communauté de cette terrible réalité.  La maison où vivent  maintenant 51 filles de 3 à 18 ans est le don d’un monsieur Japonais. Mère Rita l’aménagea grâce à des fonds donnés par un prêtre et créa ainsi il y a 18 ans à Pachacamac , le Foyer " Caritas Felices ». (Visages heureux)
Dans ce foyer,  Mère Rita reçoit ces filles pour les sortir de l'endroit où elles avaient été victimes de violence et leur apprendre à vivre différemment. A leur arrivée, ces filles y rentrent endolories, désespérées et apeurées, mais après un certain temps elles ne veulent plus le quitter. Y sont organisés des ateliers de couture, d’artisanat et surtout des encadrements psychologiques. L'objectif est que toutes ces filles s’en sortent avec une formation professionnelle.

En ce sens, c’est aussi rechercher des « Marraines » ou parrainages qui assumeront la responsabilité de payer l’Université en permettant à ces filles de poursuivre leurs études quand elles seront plus âgées. Ce qui manque à la maison "Caritas Felices" sont des denrées alimentaires. Les filles viennent d’une extrême pauvreté.
Chez elles, elles ne mangeaient qu'une fois par semaine, d'autre jour, leur mère récupérait parfois tous les rejets du marché qu’elle leur servait dans un bouillon dégueulasse. Dans ce foyer, un sac de 25 kg de riz ne dure que quatre jours et durant l'année scolaire, ajouter ne seraient que des cookies dans leurs boîtes à lunch pour augmenter à ces filles leur estime de soi est un vrai problème.

Le Foyer "Caritas Felices" est le seul centre dans le pays qui se préoccupe du viol sur des filles mineures. Chaque jour, il accueille des jeunes filles violées par leurs parents, parrains et marraines, grands-parents, oncles, cousins, voisins et frères et sœurs. Dans la plupart des cas, les parents sont complices de l’agression. Norma a été frappée et violée depuis l’âge de deux ans. Yahaira venue au centre à l’âge de 4 ans, toute désorientée, a aujourd’hui 13 ans et a retrouvé le sourire. Gisella, elle, 15 ans, fut violée par son parrain et par son frère. Quand elles arrivent au centre et se rendent compte qu’elles peuvent manger tous les jours, les visages de ces filles s'illuminent d'un «sourire». 

Donnez à ces filles un sourire, composez le: 
231 1573 or 999216122.

Ou venez à proximité de:  
Buena Vista Fundo, parcelle 10132
Sous-lot A  
Baja Lurin Rinconada façon  
Panamericana Sur km 33 Alt. 

Texto y Fotos: LUISA ALFANI
"Le district péruvien de Pachacamac est l'un des 43 districts de la province de Lima, situé à Lima. Délimité au nord par le District Cieneguilla, à l'est par la province de Huarochiri, au sud du district de Lurin et à l'ouest par le district de Villa Maria del Triunfo et du district de La Molina."